Courrier au Préfet PREVOST concernant l’état des lieux des salles opérationnelles

COURRIER-AUTONOME

 

Nous avons assisté le 11 octobre dernier à une réunion de dialogue social destinée à dresser un état des lieux des salles opérationnelles. Au cours de cette réunion, il nous a été précisé qu’une forte participation des SDIS était à noter, avec 92 répondants.

 

A la lecture des données chiffrées extraites de cette enquête, le Directeur Marion nous a affirmé qu’aucun agent en CTA/CODIS en France n’était en garde de 24 heures. Cette affirmation laissait donc présager que tous les SDIS de France répondait au cadre légal qui ne permet pas les gardes de 24 heures en salle opérationnelle. Or, à ce jour, nous connaissons au moins trois départements qui ont instauré des cycles en garde de 24 heures au sein de leurs CTA/CODIS ! Il s’agit du SDIS du Gers (pour les SPP chef de salle) et de celui des Bouches-du-Rhône et de celui des Landes. Soit ces départements font partie des SDIS qui n’ont pas souhaité prendre part à l’enquête soit ils vous ont fourni des informations erronées ! En tout état de cause, ces éléments faussent de manière conséquente votre état des lieux puisque des situations réputées comme inexistantes existent bien !!!

 

Et concernant ces trois départements, allez-vous interférer auprès des Préfets départementaux afin qu’ils déposent un recours pour demander l’abrogation des délibérations fixant ces régimes de travail qui ne sont pas conformes au décret régissant le temps de travail des sapeurs-pompiers professionnels ?

 

Une fois encore les services de la DSGCGC brillent par leurs approximations !

 

Pour télécharger le courrier que nous avons adressé au Préfet PREVOST, cliquez ici.

Tagués avec : , ,
Publié dans A la une, PATS, SPP
Responsive Theme Propulsé par WordPress