Les organisations syndicales quittent la séance de la CNSIS

reunion_2

 

Depuis quelques semaines, le syndicat Force Ouvrière a désaffilié le SNSPP. Le SNSPP ne peut donc plus se prévaloir d’une représentativité nationale.

 

La composition de la CNSIS étant régie par arrêté, FO dispose d’un siège de titulaire dans cette instance. Ce matin, c’est en rang dispersé que les alliés d’hier et ennemis d’aujourd’hui se sont présentés.
FO et SNSPP se réclamaient le droit de siéger … sur l’unique poste de titulaire pour l’ex-SNSPP-FO.

 

La CNSIS, a courageusement décidé de ne pas trancher autorisant les 2 organisations syndicales à siéger.
Les organisations syndicales représentatives ne peuvent accepter que les instances fuient plus longtemps leurs responsabilités. Il ne peut y avoir de disposition dérogatoire aux principes réglementaires précisés par arrêté.
Non, mesdames et messieurs les élus, il n’est pas possible de convenir de petits « arrangements entre amis ».

 

La FA/SPP-PATS, CGT, CFDT, UNSA SDIS, FO, SPA SSDIS ET SUD
ont donc quitté la séance refusant de participer à
cette mascarade de dialogue social !
Avenir-Secours, allié de circonstance, ayant décidé de rester…

 

Veuillez trouver ci-après notre déclaration liminaire lue en préambule de la séance.

 

Pour télécharger le communiqué et la déclaration Autonome, cliquez ici.

Tagués avec : , ,
Publié dans A la une, SPP
Responsive Theme Propulsé par WordPress