Cahier revendicatif

– POUR l’intégration du régime indemnitaire dans le traitement permettant la prise en compte dans le calcul de la pension retraite ;

 

– En considération de la protection de la santé et de la sécurité, les SPP qui exigent la reconnaissance de l’heure pour heure en termes de paiement doivent pouvoir bénéficier d’un régime de travail planifié en gardes de 12h ;

 

– POUR une refonte de la filière plus cohérente et moins destructrice de la filière SPP ;

 

– POUR l’attribution et l’amélioration des régimes indemnitaires au coefficient maximum pour les PATS et les SPP ;

 

– POUR la proratisation des bonifications retraite en fonction de la durée de carrière du SPP (30 ans = 6 années, 35 ans = 7 années de bonification) ;

 

– POUR un véritable aménagement de fin de carrière ;

 

– POUR la mise en place d’une réelle GPEEC (gestion prévisionnelle des effectifs, emplois et compétences) ;

 

– POUR résoudre la problématique de la sollicitation abusive des sapeurs-pompiers dans le secours à personne induite par la carence ambulancière et par l’insuffisance de l’engagement des services mobiles médicaux d’urgence hospitaliers générant des tensions entre SDIS et la gouvernance SAMU ;

 

– POUR la création dans la fonction publique territoriale de cadres d’emplois de secrétaire de SSSM, préparateur en pharmacie ;

 

– POUR l’obtention de la NBI Quartier Prioritaire de la Politique de la Ville pour tous les SPP intervenant dans les zones de sécurité prioritaires ;

 

– POUR placer les équipes spécialisées GMP au cœur du dispositif sécurité montagne ;

 

– POUR la revalorisation de l’indemnité de résidence et relative au logement ;

 

– CONTRE la sur-cotisation payée pour l’intégration de la prime de feu dans le calcul du droit à la retraite ;

 

– POUR une réévaluation de l’assiette de calcul des primes de responsabilités ;

 

– POUR la mise en place des tableaux d’avancement selon des critères objectifs et déterminés à l’avance (valeur professionnelle, reconnaissance de l’expérience professionnelle, etc) ;

 

– POUR  des ratios d’avancement de grade fixés au maximum des quotas opérationnels afin de permettre des perspectives de carrière attractives pour les SPP ;

 

– POUR des ratios d’avancement de grade fixés à 100% pour les PATS ;

 

– POUR la mise en place de rapports hiérarchiques motivés et justifiés concernant les retards dans l’avancement d’échelon et de grade ;

 

– POUR un véritable déroulement de carrière pour tous les SPP victimes des accidents de la vie et déclarés inaptes ;

 

– POUR le respect des dispositions européennes et françaises les plus favorables en matière de temps de travail ;

 

– POUR la mise en place d’une protection sociale pour tous les agents ;

 

– POUR l’intégration des PATS exerçant en CTA-CODIS dans la filière SPP en considération du non-respect de la législation en vigueur ;

 

– POUR le renforcement et le développement du SSSM ;

 

– CONTRE les pratiques managériales discriminantes à l’origine de souffrance au travail ;

 

– POUR la mise en place efficiente de plans de prévention contre les risques psychosociaux ;

 

– POUR la requalification des maladies professionnelles

Responsive Theme Propulsé par WordPress